Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Se reconnecter à soi et à sa nature

Dans le monde du développement personnel, nous entendons beaucoup parler de reconnexion à soi. Cela semble être essentiel, le remède à tous nos problèmes. Mais comment pouvons-nous nous reconnecter à nous-même, si nous ne prenons pas le temps de nous déconnecter en amont du reste ?

Déconnecter du superflu pour s’offrir une place à soi

Le constat est simple, notre cerveau et notre corps ne peuvent pas tout gérer. Nous ne pouvons pas être productives dans notre quotidien – avec toute la charge mentale que cela demande – et EN PLUS être performantes dans la quête de la reconnexion à soi.

D’ailleurs, quand nous parlons de reconnexion, nous ne cherchons pas à être performantes. Il ne s’agit pas de cocher la case d’une nouvelle injonction au bonheur, qui apportera son lot de pression et de déconvenue.

Nous sommes à la recherche d’un équilibre, et cette recherche est perpétuelle. Mais une chose est sûre : pour parvenir à devenir plus à l’écoute de soi-même, nous devons nous faire de la place. Une place à soi, pour soi, dans notre corps et dans notre mental.

Une chose est sûre : pour parvenir à être plus à l’écoute de soi-même, nous devons prioriser le fait de nous faire une vraie place. S’écouter est une priorité jusqu’à ce que cela devienne une habitude fluide, naturelle, quotidienne. Une place à soi, pour soi, dans notre corps et dans notre mental. Pas un petit bout, pas une minute volée entre deux tâches, ni un recoin dans l’angle d’une pièce. Cela pourrait suffire à maintenir l’équilibre un certain temps, mais sur le long terme, faire le choix de se choisir, de se donner du temps et de l’espace en priorité est un engagement qui peut faire LA différence.

Se déconnecter des réseaux, reprendre le pouvoir sur notre espace mental

Combien de temps passons-nous au quotidien à scroller sur son téléphone à taper sur son ordinateur ou sa tablette ? Nous savons que les applications sont continuellement mises à jour dans le but que nous y passions le plus de temps possible.

Notre espace mental est une denrée marketée, une ressource de valeur que la technologie nous happe. Si internet est une porte ouverte sur le monde, c’est aussi source de pollution mentale et écologique. Toute l’attention que nous lui portons, toute l’énergie que nous lui consacrons pour remplir notre cerveau d’images et d’informations finit par troubler nos eaux intérieures.

Pour reprendre le pouvoir, nous pouvons désinstaller les applications de notre smartphone, ou utiliser la fonction de limitation d’utilisation. Est-il vraiment nécessaire de passer plus d’une heure par jour sur Instagram ? Si oui dans quel but ? Posons-nous vraiment la question : qu’est-ce que je souhaite retirer de cette utilisation, quel sens cela a pour moi ?

En posant des limites claires, l’espace libéré devient ainsi une vraie bouffée d’air frais. Profitons-en. Ennuyons-nous, ralentissons, autorisons-nous à ne penser à rien pour faire de la place à notre créativité, à nos vrais besoins. Ainsi nous pouvons réinvestir cet espace et rediriger cette attention vers le plus important : nous, nos émotions et nos sensations. Voilà ce que nous vous proposons d’expérimenter ensemble cet été, se déconnecter de la cacophonie extérieure pour mieux se reconnecter à notre musique intérieure. 

Changer d’air et changer de rythme pour reconnecter

Pour faire encore plus de place et déconnecter de toutes nos obligations quotidiennes, rien de mieux que de changer d’air. Que se passe-t-il quand nous déposons nos problèmes à la porte d’un lieu inconnu ? C’est une respiration, un grand moment de dépaysement pour laisser la place à la mélodie du cœur.

Ce dépaysement permet de réapprivoiser la réalité, en lâchant nos habitudes et nos automatismes. Nous changeons d’air et de rythme. D’un coup, nous avons le temps de vivre, de découvrir quelque chose de nouveau ou de redécouvrir les bonheurs simples que le quotidien enterre souvent sous ses impératifs.

Il ne reste que l’essentiel : notre corps, notre esprit, et le lien entre les deux. Ce sont les seules partitions connues qui subsistent et c’est à ce moment-là que nous prenons conscience de la méconnaissance que nous avons de nous-même.

Vient alors le temps de puiser dans nos ressources pour retrouver ce qui nous meut, la joie enfouie qui est bien là et ne demande qu’à s’exprimer dans toute sa créativité. Où est-ce que l’âme chante et exprime sa liberté ? Dans la nature bien sûr !

Reconnecter à sa nature

La science a confirmé des faits dorénavant connus de tous : être au contact de la nature on constate une diminution du stress, un coup de boost des défenses immunitaires et un ralentissement de notre rythme cardiaque.

Lorsque l’on s’immerge au cœur de la nature, il n’y a plus lieu de s’angoisser. Nous nous calmons instinctivement. La paix intérieure que nous découvrons permet de clarifier notre esprit. Nous sommes davantage capables de nous concentrer sur nos ressentis et nos émotions. Ainsi, nous prenons le temps de les accepter, de les digérer, de les transformer. La nature laisse beaucoup d’espace à ce qui peut être. 

Face à ces montagnes, au détour d’un sentier un voile se lève et nous remarquons soudain qu’une tension s’est installée là, qu’un brin de fatigue traîne ici, et que notre corps est sans cesse parcouru par une foule de sensations, c’est bon d’être vivant ! 

Les pieds nus, enfouis dans la terre, la pupille s’éveille face à la palette de couleurs innombrables qui nous entoure et nous réalisons à quel point la relation que nous entretenons avec la nature est essentielle à notre bien-être. 

Observons ensemble la nature environnante durant quelques jours afin de retrouver notre rythme singulier et de s’immerger dans un état de ressourcement idéal. 

Nous vous accueillerons au cœur du Vercors pour des vacances “Reconnexion à soi et à la nature” :

du 1er au 5 août 2022 et du 22-25 août 2022 

Entre les balades et les temps de repos, nous pratiquerons du yoga et des exercices de Body-Mind Centering. Alors, partant.e ? Cet été c’est le moment de se faire du bien, de partir en vacances pour se rapprocher de la forêt et des montagnes. Il est temps de se prioriser et de partir à l’aventure !

 

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.