Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La théorie de Gaïa

En 1972 est dévoilée l’hypothèse Gaïa. Mise au point par le penseur, scientifique et environnementaliste James Lovelock, c’est une théorie scientifique selon laquelle la composition de l’atmosphère terrestre serait régulée par les êtres vivants.

Gaïa, notre planète terre, aurait développé via son écosphère une capacité à l’homéostasie. C’est-à-dire un système autorégulé constitué par la totalité des êtres vivants (biomasse) et des constituants non vivants composant la masse totale de la Terre. La planète possèderait des mécanismes internes pouvant la faire considérer comme un être vivant : nommé « Gaïa » par allusion à la déesse mère grecque.

La Geological Society of London décerne la médaille Wollaston en 2006 à James Lovelock pour la «création d’un champ d’études entièrement nouveau en sciences de la terre», la science du système Terre.

Appropriation

Au fil de mes trente années d’expériences en tant que danseuse et chorégraphe, j’ai pu observer à quel point la danse et le mouvement étaient sources de bienfaits pour mon-notre épanouissement personnel.

C’est donc naturellement que j’ai cheminé entre le corps et l’esprit pour finalement me spécialiser sur la relation corps/esprit, et j’ai créé en octobre 2017, comme une évidence, mon entreprise d’accompagnement Danse et Sens®.

Pour parachever le lien entre corps et esprit, et parce que j’aime prendre soin des individus dans leur globalité et leur singularité, je me suis formée à la pratique somatique du Body Mind Centering®.

Ma formation chez « Soma-France » a duré environ 5 ans. Je suis sortie diplômée de la 1ère promotion française en tant que praticienne et formatrice en BMC®.

Cela m’a permis d’asseoir ma propre pratique et de pouvoir accompagner chaque personne, avec bienveillance et assurance, dans le développement d’une relation sensible à son corps et à son environnement.

Mon fil rouge : vos sens sont un indicateur de sens pour trouver votre essence. 

Unicité Corps-Âme-Esprit

J’ai fait le choix d’un monde qui soutient la vie. Je crois en “la théorie de Gaïa” qui présente notre planète comme un système vivant, c’est en quelque sorte, notre corps plus vaste, notre prolongement. Notre corps, et la terre, ont tous deux des processus auto-régulateurs pour se guérir, mais je dois en prendre soin. 

Nous avons tendance à valoriser la rationalité, l’esprit au détriment du corps, au point que nos systèmes de pensée occidentaux ont fait du corps un problème. Les traditions ancestrales, elles, nous invitent au contraire à revenir à l’expérience sensible, et à relativiser l’importance de la raison et de l’analyse. La rationalité occidentale ne reconnaît d’existence véritable qu’à la matière, mais tient paradoxalement l’esprit pour supérieur au corps. Chez les peuples racines, celui-ci est tout autre. Il est ancrage à la terre. L’individu y est pensé comme une unité corps-âme-esprit.

Le corps, en Occident, est encore vécu comme une source de problèmes, alors que la personne tient autant de l’esprit (ou/et de l’âme) que du corps. 

Soutenir la vie

Être vivant, c’est être en relation avec soi-même dans son ressenti le plus profond. 

Nous assistons à la destruction du vivant dans des proportions auxquelles aucune génération précédente n’a été confrontée dans l’histoire. Il est crucial de savoir que nous pouvons répondre à nos besoins sans détruire “Gaïa”. 

Je veux prendre part à un changement fondamental dans la façon d’appréhender le corps et le mouvement. Je pense que ma pratique fait partie des approches holistiques de la santé et du bien-être qui complètent les modèles médicaux de diagnostic et de traitement, et font appel aux capacités d’équilibre corps/esprit.

Nous ne pouvons atteindre notre plein potentiel humain que si corps-cœur-esprit travaillent en harmonie. Le corps est ce par quoi nous sommes présent.e.s au monde. C’est par lui que nous venons au monde, et y évoluons, dans tous les sens du terme pour s’y déplacer, et y grandir. 

Choisir la vie, c’est construire une société qui soutient la vie. C’est à ça que je veux participer à ma manière. 

Avancer ensemble 

Convaincue que l’environnement a également un rôle essentiel à jouer dans notre cheminement vers plus d’épanouissement personnel, j’ai choisi d’allier à mon approche l’interaction avec la nature, les saisons, et la créativité. L’apprentissage du toucher des éléments des différents systèmes abordés et du mouvement libre et spontané seront au programme.

J’ai ainsi choisi de créer une formation pour transmettre ce que j’ai appris, compris, ainsi que ma façon d’accompagner et d’agir pour aider les personnes à se réconcilier avec leur corps. J’ai à cœur de te transmettre le fruit de mes années d’expériences pour qu’elles soient utiles à tout un chacun. La spécificité de cette nouvelle formation est d’être ouverte à un petit groupe (de 6 à 12 personnes maximum). 

 

Si tu es prêt à œuvrer pour soutenir la vie dans ta pratique, pour vivre et t’expanser en accord avec tes convictions profondes. Si tu es prêt à prendre part au changement intérieur comme extérieur, si ton coeur, ton corps et ton esprit ont besoin de retrouver l’unité pour vibrer à l’unisson : rejoins-nous.

On se retrouve pour échanger ensemble librement à l’occasion du Webinaire gratuit du 18 Septembre, rdv à 18H.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.