Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

L’équilibre corps/esprit, pourquoi est-il essentiel ?

La majorité d’entre nous n’avons aucune conscience de notre corps, et donc du lien corps/esprit. Parfois, nous sommes même incapables de parler de notre ressenti : il est dissimulé sous les couches que nous avons créées entre nous et le monde.

Le lien entre sensation et émotion

La sensation physique, subtile, est la grande inconnue de notre mode de vie occidental. Pourtant, elle est au centre de tout. Les sensations sont les messagères de l’émotion. Une émotion, c’est une énergie en mouvement.

Nous sentons principalement notre corps lorsqu’il nous fait souffrir. Malheureusement, nous sommes souvent sourdes aux différents dialogues qu’il essaie d’instaurer avec soi. Pour notre corps, la solution de dernier recours pour se faire entendre est alors celle de la douleur.

En de rares occasions, nous pouvons sentir notre enveloppe à travers le plaisir. Cela se produit grâce à l’exaltation des sens que nous connaissons, par exemple, à travers l’orgasme, la dégustation d’un met exceptionnel, l’écoute d’un morceau incroyable.

Si nous sortons de ces extrêmes – douleurs et plaisirs intenses – quand et comment ressentons-nous vraiment notre corps ? Les sensations et émotions subtiles sont pourtant là, à chaque seconde. Si nous ne sommes pas connectées, nous courons le risque de nous blesser gravement… et le corps, et l’âme.

Acquérir une nouvelle façon de voir le monde par le corps

Notre corps n’est pas une mécanique. Il n’est pas un “brouillon à corriger” (dixit le sociologue David Le Breton), ni une machine à dompter. Encore moins “un corps étranger”. Nous envisageons encore notre corps comme un outil au service de l’esprit, que l’on entretient pour répondre aux normes sociales et esthétiques en vigueur.

Pourtant, au-delà de sa plastique, notre corps est un trésor fabuleux. En apprenant la manière dont il fonctionne à travers nos systèmes corporels, on se met à l’écoute. De cette façon, nous apprenons l’indulgence et le besoin de ralentir. Nous expérimentons le monde par une nouvelle voie initiatique.

Pour l’instant, nous manquons fondamentalement de ressenti. Nous ne vivons pas notre corps de l’intérieur. Nous sommes éloignées de l’intelligence du mouvement. La finesse de ce que nos muscles, nos tissus et nos cellules sont capables de proposer est reléguée au second plan.

Reprendre pied dans son corps demande donc de le laisser exister en tant que tel, de l’accepter, d’apprendre à le choyer autant que notre esprit. Cela nous demande de prendre le temps de ralentir, de lui accorder de l’importance.

L’équilibre corps/esprit pour éviter l’angoisse et les douleurs chroniques

Nous connaissons de mieux en mieux le fort retentissement qui existe entre le corps et l’esprit. Depuis des siècles, nous donnons la place première à l’esprit, nous exigeons de lui qu’il contrôle notre corps coûte que coûte.

C’est une erreur. Elle se traduit en chacun de nous à travers diverses tensions : des maux de ventre, un dos bloqué, la nuque tendue… etc. Nous pouvons également adopter des comportements alimentaires pathologiques, tels que l’anorexie ou la boulimie.

Quand nous passons à côté de notre corporalité, nous sommes parasitées par l’intellect ou la performance et nous ne ressentons rien. Plus nous choisissons d’effectuer le chemin inverse – remettre de la conscience dans le corps et accepter qu’il soit une partie intégrante de soi, intelligente et sensible – plus nous accédons à la pleine santé.

Plus nous instaurons le dialogue avec notre chair, plus notre perception des sensations devient précise. Ainsi, notre corps n’a plus besoin de nous paralyser : nous avons reconnu bien en amont les micro-signaux d’alarme et avons rectifié le tir. Le plaisir de vivre nous ouvre les bras.

Se connaître pour mieux se comprendre et guérir

Entendre notre corps, c’est faire alliance avec lui, exactement comme on le ferait avec un partenaire amoureux. C’est une relation d’égal à égal dans laquelle deux êtres différents – le corps et l’esprit – choisissent de prendre soin l’un de l’autre. Et pour y parvenir, ils communiquent à chaque seconde, conscient de l’entité globale qu’ils forment.

Notre corps est intelligent, il est doté de sa conscience propre. Chaque cellule est dotée de sa conscience propre. Il s’agit de renouer avec notre intuition en nous réappropriant notre chair. Ainsi, notre “petite voix intérieure” redevient audible et reprend sa place de guide.

Nous savons intimement comment guérir. Nous avons notre propre médecine à l’intérieur de nous. Rediriger l’attention dans le corps, c’est apprendre à mieux se connaître. À reconnaître nos besoins fondamentaux, ce qui fonctionne ou non pour soi, physiologiquement.

Cette connaissance de soi nous rend autonome. Les clés de la guérison se trouvent en dedans et nous en sommes maîtres.

Lien corps/esprit

L’équilibre corps/esprit, une source d’éveil à soi

Nous pouvons nous déployer simplement en nous reconnectant à nos systèmes corporels. Nos cellules et nos tissus peuvent nous permettre de nous dévoiler à nous-même, si nous entrons en contact direct avec eux.

Cheminer dans notre univers intérieur nous reconnecte à notre nature profonde et nous donne la possibilité de l’extérioriser, de la révéler au reste du monde. Ainsi, nous nous rassemblons autour de notre centre, de notre axe, et nous prenons enfin notre place.

Allons vers l’essentiel. Vers ce qui nous habite et nous anime, ce qui provoque du désir en soi. Cela provoquera obligatoirement du mouvement en écho. Nous entrons doucement dans la danse, avec amour pour ce corps qui nous conduit où nous devons aller.

Découvrir tous vos potentiels grâce au lien corps/esprit

Par essence, à l’origine nous ne sommes que mouvement. La naissance de l’univers tel que nous le connaissons est physique, c’est l’histoire de la danse des matières. La vie se trouve là où le mouvement est. L’inertie, c’est la mort.

En privilégiant le mental au détriment du ressenti corporel, nous jetons une part non négligeable de notre imagination et de notre créativité aux oubliettes. Si la vie émerge du mouvement, le corps en est rempli. Notre feu intérieur, notre élan créateur trouve son foyer directement dans nos tripes.

Rééquilibrer le lien corps/esprit nous permet de tenter de nouvelles expériences. Nous suivons des appels que nous ignorons habituellement, et qui nous mènent pourtant droit vers notre plein potentiel. Bientôt, nous nous tournons vers un rythme plus organique qui permet le lâcher-prise et la sortie de zone de confort.

Nous allons nous confronter à nous-mêmes, et progressivement découvrir notre douceur, notre beauté, notre puissance de vie. Enfin, nous allons apprendre à apprécier toutes ces qualités que nous ignorions posséder.

Une expérience physique initiatique

Nous sommes amenées à vivre un émerveillement qui nous dépasse. En nous laissant traverser par le courant – ce flot ininterrompu, tranquille comme un ruisseau de prairie ou fougueux comme une digue qui cède soudain sous l’effet d’une trop forte pression – nous expérimentons vraiment LA VIE EN SOI.

Nous pleurons parfois de bonheur, submergées par toutes ces émotions magnifiques et ces prises de conscience incroyables. Enfin, nous nous rencontrons. Nous nous appartenons et sommes reliées à notre propre énergie, que nous allons apprendre à canaliser pour oser être enfin nous-mêmes.

Voilà ce que nous permet l’équilibre corps/esprit : être pleinement, sans demie-mesure. Ne plus souffrir par manque d’écoute et d’attention, comprendre et intégrer les leçons du corps. Devenir ce que nous sommes profondément.

Et vous, à quoi ressemble votre relation corps/esprit ?

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.