Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

La détente et la relaxation

L’apprentissage et la pratique de la détente, de la relaxation, est un enjeu de santé mondial. Nous avons perdu l’habitude de nous ménager un temps de repos et de silence dans notre quotidien. Pourtant, c’est essentiel. Notre santé globale en dépend.

La capacité de se relaxer : une pratique naturelle issue de l’évolution

Lorsque nous côtoyons des animaux, quels qu’ils soient, nous remarquons qu’ils ont une capacité innée : celle d’être détendus. L’animal sait instinctivement se plonger dans un état de relaxation profonde. Dès que le besoin s’en fait sentir, et plusieurs fois par jour.

Cette facilité résulte d’un besoin physiologique. Ces états de détente servent à optimiser les phases de récupération et à économiser de l’énergie. Plus ils seront relaxés dans ces moments de calme, mieux leur batterie se rechargera.

Nous avons exactement la même capacité, mais notre vie moderne nous la fait perdre de vue. Nous ne la connaissons plus que par le sommeil. Et encore… Lorsque notre sommeil est de bonne qualité.

Cela est vraiment dommageable. En effet, sans cette détente quotidienne, notre corps se met à souffrir de la tension accumulée. Il ne peut plus fonctionner optimalement. Et sans y prendre garde, nous marchons vers la descente aux enfers des douleurs et maladies chroniques.

Éviter les douleurs chroniques, détendre tous les muscles profondément

La majorité d’entre nous souffre de la tension accumulée dans certains muscles de notre corps. Il existe des grandes zones de tension, comme la nuque et le bas du dos. Et toutes les techniques qui permettent de les soulager ne visent qu’une seule action : la détente.

Ainsi, nous voilà sous prescription de relaxants musculaires en sortant du cabinet de notre médecin traitant ! Malheureusement, si nous n’apprenons pas à relaxer nos muscles par nous-mêmes, nous en deviendrons dépendant.es. Tout comme nous deviendrons dépendant.e des mains de la thérapeute qui saura nous soulager.

Pourtant, nous sommes actrices de notre santé. Nos muscles ne se tendent pas sans raison (voir l’article sur la mémoire du corps), et nous avons le pouvoir d’en prendre soin nous-même. Pour cela, nous devons réinstaurer des moments de relaxation dans notre quotidien. En effet, seule une relaxation profonde permettra à l’ensemble de notre musculature de se reposer enfin.

Les bienfaits de la relaxation

Se relaxer, c’est prendre un temps pour revenir à nos sensations physiques. C’est un moment durant lequel nous laissons au corps le temps de “télécharger” ce qu’il vient de vivre. Pour clôturer une séance de sport, par exemple. Après un moment charnière, le soir ou à la pause de mi-journée.

La relaxation permet la chute du cortisol. Cette hormone “du stress” est responsable d’un vieillissement prématuré et du développement de maladies inflammatoires. Elle va perturber le bon fonctionnement de notre système immunitaire si elle n’est pas régulée.

Dans un exercice de relaxation, notre mental s’apaise. En effet, nous apprenons à poser notre attention sur ce qui se passe dedans. Ce peut être la respiration ou les sensations dans nos membres. Nous venons apporter de la conscience dans notre corps. Nous observons ce qui se passe, sans juger.

Plus nous entrons à l’intérieur de nous, plus nous éloignons le stress et l’angoisse. Ce silence – cet état de “rien faire” – nous permet une totale régénération et le début d’un lâcher prise physique et mental.

Apprendre à se reposer sur la Terre

La meilleure façon d’indiquer à notre corps qu’il peut se reposer, c’est de le mettre en contact avec le sol. En effet, plus la matière contre laquelle nous serons allongée sera dure, plus nous en aurons la sensation. Cela nous permet de laisser couler nos muscles, nos organes, nos os sur elle. Car nous la sentons nous soutenir.

Ajoutons à cela le travail de la pesanteur, de l’attraction terrestre. Se détendre, c’est accepter d’être aimantée par la Terre. De lâcher prise contre elle, de s’en remettre entièrement et totalement à elle. Il ne peut rien arriver, elle nous supporte.

Si nous sommes trop tendue, il est possible que ce contact soit d’abord douloureux. Mais il est nécessaire. Il sera le seul à nous donner l’autorisation, par la sensation, de la détente.
En Asie, il est de coutume de dormir sur un matelas dur. Au contraire, en occident, nous avons l’habitude de nous reposer sur du “mou”, cela nous semble confortable. En réalité, cela peut parfois être un obstacle à la véritable relaxation du corps.

Exercice de relaxation : le voyage intérieur

Cet exercice se pratique au sol. Installez-vous dans un endroit confortable, et prévoyez un coussin, une couverture, un tapis. De quoi vous mettre à l’aise.

C’est un voyage qui va se passer à l’intérieur, il n’y a pas besoin de regarder. L’idée c’est de s’allonger et d’être le plus confortable possible. Imaginez que vous êtes une méduse sur le sol, molle.

Entrer dans l’exercice :

Allongée au sol, vous écoutez. Plongez dans votre intériorité pour mettre en présence vos
sensations. Et peut-être sentir des vibrations. Sentir dans l’immobilité une extension et une contraction : un rassemblement de votre corps.

Arrivez, atterrissez, lâchez le corps sur le sol. Laissez tout aller : organes, liquides, muscles se décontractent en direction de la gravité. Vous êtes présente à vos sensations et vous relâchez tout. Laissez-vous porter par la terre.

Entrez en contact avec vos sens. Ils vous procurent des sensations, des impressions, des sentiments, des émotions. Vous êtes présente au toucher avec le contact du sol. Présente à l’air sur votre peau, votre visage. Présente aux sons proches et lointains. Aux odeurs et aux saveurs.

Présente à l’air qui circule dans les orifices de tout votre corps. Présente à la vibration autour de vous. Vous sentez votre corps qui se détend. Vous laissez tomber le cerveau au fond de la boîte crânienne. Il plonge vers la gravité et vous lâchez le mental. Lâchez les tensions, les pressions, lâchez tout, respirez.

Sortir de l’exercice et observer :

Tranquillement, prenez le temps de revenir à votre rythme. Peut-être en passant par la position fœtale pour vous asseoir. Prenez le temps de ressentir les effets de cette relaxation sur vous.

Qu’est-ce que ça vous procure ? Qu’est-ce qu’il se passe à l’intérieur ?

En ces périodes de fêtes et de vacances, ou pour la nouvelle année… Pourquoi ne pas instaurer cinq minutes de relaxation par jour, dans votre routine ?

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dapibus ipsum risus felis pulvinar dolor