Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Comment développer son potentiel créatif

Nous avons toutes en nous un grand potentiel créatif, caractéristique de notre espèce. Certaines d’entre nous savent parfaitement comment l’exploiter et s’y emploient chaque jour. Tandis que d’autres pensent que la créativité n’est pas leur affaire, et se sentent démunies pour cultiver la leur. Et si nous prenions rendez-vous avec notre imagination ?

Prendre rendez-vous avec l’imagination

Comment pouvons-nous profiter de notre potentiel créatif si nous ne lui laissons pas d’espace dans notre quotidien ? La première étape pour partir à la rencontre de cette pulsion qui sommeille en nous, consiste à instaurer des temps dédiés à notre créativité.

Prenons notre agenda, et décidons d’un jour et d’un horaire. Pour commencer, trente minutes par semaine suffisent. Faisons-le, même s’il nous semble que nous n’avons pas d’idées à exploiter. Cette bulle créée dans notre routine permettra justement la survenue de nouvelles visions.

Décidons également d’un endroit, chez soi, que nous dédions à notre créativité, et dans lequel nous ne serons pas dérangée. Cela peut être une pièce, un bout de bureau ou un espace ombragé à l’extérieur… Peu importe. C’est le lieu que nous avons choisi, et qui nous ancrera dans notre processus créatif.

Accepter de s’inspirer pour développer son potentiel créatif

Cessons de croire qu’être une personne créative, c’est forcément créer de l’inédit. Le fantasme de l’originalité, de l’idée spectaculaire qui n’a jamais été imaginée auparavant, est une croyance limitante.

Toutes les idées qui naissent dans notre esprit sont la somme d’expériences personnelles, de discussions avec les autres, de savoirs partagés, et d’influence. Nous sommes forcément inspirées par ce qui nous entoure et ce que font les autres. C’est une bonne chose : inspirons-nous consciemment des initiatives alentour qui font sens pour nous.

Nous sommes des milliers à avoir la même idée. Des centaines à la mettre en place. Des dizaines à la mener à terme. Mais l’important, c’est le processus. La satisfaction personnelle, l’accomplissement, et le ravissement quand notre créativité permet au monde une évolution, aussi infime soit-elle.

Pour être créative, faisons preuve d’une curiosité sans limites

Quand le processus créatif est à l’œuvre, cela commence souvent par une curiosité naissante. Nous avons entendu parler de quelque chose, entre deux phrases, qui chatouille notre appétit. C’est irrésistible, nous avons envie d’en savoir plus.

Plutôt que de nous retenir et de passer à côté de cette pulsion, ouvrons la porte. Écoutons nous intuition et partons à la recherche de ce qui a fait sourire notre âme l’espace d’une seconde.

Bientôt, notre curiosité va grandir et se transformer en soif d’apprendre. Cela nous permet d’engranger suffisamment de matière pour ensuite la transformer à notre façon. Plus nous sommes curieuse, plus nous déployons notre potentiel créatif, qui se nourrit de nos expériences sensorielles.

Marcher, observer et s’ennuyer

Il arrive parfois que notre créativité soit bloquée, endormie, cristallisée. Nous connaissons toutes ces moments durant lesquels nous échaudons en vain nos aspirations. Il n’y a rien à faire, rien ne sort… En effet, ce n’est pas possible d’être productive ou créative 24/24h.

Dans ces moments-là, la bonne stratégie consiste à se laisser aller. Allons marcher. Remarquons comme le fait de marcher en nature libère nos pensées. C’est souvent lorsque notre corps est en mouvement, notre regard porté au loin, que les fulgurances nous transpercent.

Marcher tous les jours est excellent pour amorcer notre créativité. Tout comme l’ennui, l’observation, et la contemplation. Biologiquement, nous avons besoin de nous ennuyer quotidiennement pour reposer notre attention. Dans notre société, l’ennui est en voie de disparition car on ne lui trouve pas d’utilité. Il est pourtant essentiel.

Mon potentiel créatif consigné dans mon carnet de notes !

Au quotidien, nous élaborons de nombreuses listes pour être sûres de ne rien oublier et pour déposer notre charge mentale sur le papier : la liste de courses, la liste des travaux à réaliser, la liste de la gestion administrative du foyer… etc.

Si nous sommes capables d’oublier d’acheter du fromage quand nous passons devant le rayon des laitages, nous oublions tout aussi facilement les bonnes idées qui nous traversent. Nous nous retrouvons ainsi frustrée, incapable de nous souvenir de l’éclair de génie qui nous a frappée tout à l’heure entre deux stations de métro.

Le remède est simple : écrire. Lister les idées dans un carnet de notes dédié, que nous trimballons en permanence avec nous. Si l’idée de porter un carnet sur soi ne nous emballe pas, pourquoi ne pas créer une liste directement sur notre téléphone ? Nous pourrons ainsi revenir à nos bonnes idées quand nous serons disponibles pour elles. Elles ne seront plus perdues.

Libérer sa créativité

Des exercices pour développer son potentiel créatif

Écrire 10 idées chaque jour dans son carnet

Chaque matin, prenons 5 minutes pour rédiger en vrac toutes les idées qui nous viennent, tous sujets confondus. Même celles qui semblent insignifiantes. Il est possible qu’une idée additionnée à une autre devienne intéressante, et cela développe notre capacité d’imagination.

Résoudre des problèmes rencontrés

Être créative, c’est être en capacité de trouver des solutions pour résoudre un problème. N’importe quel problème. À chaque fois que nous faisons face à une difficulté, profitons-en pour faire travailler notre créativité en imaginant toutes les solutions possibles. Tout ce qu’il serait possible de mettre en place pour améliorer la situation.

Collaborer, participer à des brainstorming

C’est une immense richesse que de réfléchir et d’imaginer à plusieurs. Nous avons chacune notre sensibilité propre, nos envies, nos besoins, nos références. Collaborer nous permet d’ouvrir notre vision, d’élargir le champ des possibles. Pourquoi ne pas collaborer en famille ou entre ami.es, une fois par semaine, sur un sujet donné ?

Inventer des histoires

Demandons à l’un de nos proches de nous imposer un pitch en une phrase, à partir duquel nous allons imaginer une histoire avec un début, un péripétie, un dénouement et une fin. Par exemple : “C’est l’histoire d’un livre avec une signature à l’intérieur, qui se retrouve dans une poubelle.” Nous avons cinq minutes pour réfléchir avant de commencer à raconter !

Essayer une nouvelle forme d’art

Si nous n’avons jamais écrit, rédigeons. Inventons des mélodies si nous ne l’avons jamais fait. Si nous n’avons jamais dessiné, dessinons. Sans pression, sans attente. L’idée est de découvrir quelque chose : un nouveau canal dans lequel notre potentiel créatif peut apprendre à s’exprimer. Au début, le résultat ne sera pas terrible, mais gardons bien en tête que c’est le chemin qui compte…

Jouer

À des jeux de société, des jeux de rôle, des jeux vidéo. Jouons avec nos animaux de compagnie, avec les éléments de la nature, avec nos enfants. En jouant, nous créons et nous apprenons, tout en riant. Voilà une façon simple de devenir plus créative !

Nous pouvons développer notre créativité de mille manières. Celle-ci se développe déjà chaque jour en nous, sans que nous en ayons conscience tellement c’est naturel. Et vous, comment se porte votre imagination ? Comment la stimulez-vous ?

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.